Les merveilles du Saint de Râmeţ


Le monastère de Râmeț est une sainte demeure du département d’Alba. Le paysage qui l'entoure est un rêve. D'un côté et de l’autre de la vallée se trouvent les montagnes de pierre où poussent par endroits des arbres, des herbes et des fleurs, parmi lesquelles des cerfs et des biches vivent leur vie. Dans certains endroits, les rochers sont si beaux que, si on les regarde de bas en haut, ils prennent la forme de glaçons. Les maisons sont situées à côté du lit de la rivière. Les habitants, bien que très vieux et peu nombreux, sont des gents hospitaliers, comme tous les gens du village de Râmeț. Ici, les gens pratiquent l'élevage du bétail et l'agriculture. Les vieux disent qu’ici à Râmeț, il y a plusieurs années, il était un moine, Ghelasie, qui avait le don de faire des miracles. Certains miracles se produisent encore de nos jours.
On dit que plusieurs personnes sont allées au foin et ont travaillé le samedi soir, après le coucher du soleil. Le soir, Ghelasie alla les réprimander pour leur acte, leur ordonnant de brûler le foin ramassé. Tout de suite, les lumières du feu se sont transformées dans une apparition sous la forme d'un lapin. ’’Voici celui qui vous a instigué à travailler le jour du Seigneur!’’ dit Saint Ghelasie. Les gens disent que Ghelasie était bon, honnête et il a toujours voulu consoler chacun en donnant de sa nourriture et pour aider ceux qui le cherchaient. La foi en Dieu, l'amour, les soins pour les besoins de l'autre, la guérison des malades par ses prières, ont fait tous ceux qui le connaissaient le considéraient un homme saint. Un jour, il a quitté la montagne avec ses disciples pour ramasser le foin pour le bétail. Les gens ont fini leur eau et ne pouvait pas travailler dans la chaleur car il n'y avait pas d'eau sur la montagne. Le Saint Ghelasie mit son bâton sur le sol, regarda vers le ciel et pria; tout de suite, en ce lieu l'eau est issue. La source existe encore de nos jours dans endroit appelé ''Hopagi'', avec le nom de ''La Fontaine du Prince''.
Après quelques années, quand il rentrait du travail au le monastère, il s’etait éteint. Par miracle, il est descendu d’en haut montagne vers le monastère, mené par son cheval. On dit que, chemin faisant vers le monastère, les cloches des sept églises de tout côtés ont sonneé et ne se sont pas arrêtées jusqu'à ce que Saint Ghelasie n’arrive pas au monastère. On suppose que, au moment où il est mort, le sabot du cheval s’est imprimé dans la pierre, dans un endroit appelé ''Pietriș'' et, quand ils sont arrivés au monastère, le même sabot s’est imprimé encore une fois. Un modèle en est conservé au Musée du monastère Râmeț.
Avant de mourir, il a dit à ses disciples son désir de lui mettre dans le cercueil trois fils de blé, trois fils de vigne et un sapin, comme symbole de bénédiction, de maintenir les relations avec Dieu et de l'éternité. Par cela, il voulait multiplier les fruits de la terre. Les gens, croyant qu’il voulait prendre leurs biens avec lui et ils n'auront pas de quoi vivre, ils ont fait exactement le contraire: ils ont mis trois fils de sapins et un fil de blé et de vigne. Les gens disent qu’il y a 50-60 ans, en haut du monastère de petits sapins ont commencé à apparaître. Et, de nos jours encore, on peut les voir dans presque tout le village de Râmeț.
La tête de Saint Ghelasie se trouve au Monastère de Râmeț; les fidèles qui le touchent sont guéris de leurs maladies et d’autres merveilles se passent. La tête est conservée dans un cercueil en bois, dans l'église. Plusieurs religieuses ont réalisé un petit livre de prières en l'honneur de saint Ghelasie, que tous les pélerins lisent lors de son anniversaire, le 30 Juin.