Le pari a qui se fache en premier


Un pauvre homme avait trois enfants: Giovanni, Fiore, Pirolo.
Un mauvais jour l'homme meurt et laisse à chacun de ses trois fils un sac des sous.
"Utilisez-les pour gagner quelque chose" recommande, et les garçons décident d'obéir.
Le premier qui part à la recherche de la fortune est Fiore, après avoir voyagé pendant toute la journée, il rencontre un archiprêtre.
Quand il sait que le garçon avait avec lui un sac des sous, l' héberge et il lui propose un pacte.
«Moi aussi j'ai un sac de sous comme le tien!- lui dit- il - faisons un pari: celui de nous deux qui pour premier se fâchera, perdra ses sous et les donnera à l'autre. »
Fiore accepte et le lendemain il va travailler dans le champs de l'Archiprête; il ne porte avec lui ni d'aliments ni de boissons .
Tranquille!- lui avait dit l' Archiprêtre « À midi je t' enverrai ma domestique avec un beau déjeuner .
Fiore travaille tout le jour , il éprouve le chaud, la faim et la soif, mais personne ne va lui apporter quelque chose à manger ou à boire. Finalement, vers le soir, la domestique arrive; Fiore est très fâché, mais il ne dit rien, parce qu'il ne voulait pas perdre le pari.
La domestique lui montre une marmite pleine de nourriture et une fiasque de vin, mais la marmite et la fiasque ne se pouvait pas ouvrir. Fiore, furieux, commença à crier contre l' Archiprêtre et il perdit la pari.
Quand il rentre à la maison avec la mauvaise nouvelle, même Giovanni, le plus âgé veut aller au village pour parier avec l'Archiprêtre mais il fait comme son frère et il rentre à la maison sans argent.
Pirolo, le plus jeune, décide de répéter le pari; les frères ne voulaient pas, mais lui est très malin et il réussit à les convaincre.
Il arrive chez l'archiprêtre et le matin au petit déjeuner il remplit ses poches de tout ce qu'il
pouvait et donc pendant qu'il travaillait, il ne sentait pas la faim :le soir quand la domestique arrive avec la marmite fermée, il était tout heureux et, après avoir cassé le couvercle, il mange la soupe.
Le jour après l'archiprêtre envoie Pirolo au marché pour vendre 100 cochons.
Un marchand en achète 99 et à tous Pirolo coupe la queue.
Après il plante les queues dans le terrain ;il enterre aussi le cochon qui n'avait pas vendu, mais laisse dehors la queue.
Puis il commence a crier: « au secours !, monsieur Archiprêtre, au secours ! Les cochons ont coulé dans le terrain ! ».
L'Archiprêtre arrive en vitesse: en premier il sort le porc enterré vif, mais quand il cherche à «sauver» les autres, il lui reste seulement la queue dans la main.
L'Archiprêtre se fâche , mais il ne dit rien, en se souvenant du pacte.
Le jour après Pirolo est chargé de vendre 100 brebis.
99 étaient saines et il les vend à un marchand; mais la dernière, était boiteuse et Pirolo l'emmène sur le toit et la lie à la cheminée.
Puis il crier: au secours, monsieur l'Archiprêtre, au secours! Les brebis sont montées au ciel !Seulement la brebis boiteuse n'est arrivée pas a sauter et elle s'est arrêtée sur le toit ! ».
Même cette fois l'Archiprêtre était furieux, mais ne dit rien : il ne voulait pas perdre le pacte !
Le jour après Pirolo doit accompagner l'Archiprêtre à officier une messe.
L'Archiprêtre portait de belles chaussures luisantes, mais il commença à pleuvoir. Pirolo,- dit l'archiprêtre au garçon – rentre chez- moi et apporte-moi une paire de chaussures vieilles !Je vais t'attendre sous un arbre !
Pirolo reviens à la maison, où il y avaient les deux domestiques et il a une idée.
Votre maître - il dit- m'a ordonné de vous donner un baiser!»
Les domestiques se fâchent et ne lui croient, mais Pirolo se montre à la fenêtre et crie: monsieur l'Archiprêtre, une ou toutes les deux? L'Archiprêtre en pensant aux chaussures répondit:» toutes les deux»-Pirolo réussit à tromper les domestiques.
« Avez-vous entendu ?- dit-il –moi, je dois vous baiser toutes les deux. C'est un ordre de votre maitre!»
Quand l'Archiprêtre rentre à la maison , les domestiques le reçoivent très mal à cause du baiser. En même temps, l'homme comprend que Pirolo a été plus astucieux que lui et commença à crier. Pirolo dans cette manière gagne le pari et rentre chez -lui avec beaucoup d'argent.