La chèvre Montesina

..........................................................................................................................

Il s'agit d'une mère qui avait trois filles et un jour qu’elle cousait à la porte de sa maison, elle a manqué de fil et a demandé à sa fille aînée de monter à l’étage pour aller en chercher.
La jeune fille est allée à l'étage et a rencontré une chèvre qui disait:
- Je suis la chèvre Montesina. J'habite au mont Pelao, je ne fait qu’une bouchée de ceux qui franchissent cette ligne.
La jeune fille a ignoré la chèvre, a franchit la ligne, et la chèvre l’a avalé toute crue.
La mère, surprise de ne pas voir son ainée redescendre, demanda à sa cadette :
- Monte voir ce qui arrive à ta sœur elle devrait être redescendue avec le fil.
Après avoir atteint le sommet de l'escalier, la fille cadette entendit la chèvre dire :
- Je suis la chèvre Montesina. J'habite au mont Pelao, je ne fait qu’une bouchée de ceux qui franchissent cette ligne.
La fille cadette a ignoré la chèvre, a franchi la ligne et la chèvre l’a avalé entièrement.
Le plus jeune des filles, voyant que ses sœurs ne descendaient pas, a demandé à sa mère:
- Mère, veux tu que j’aille chercher le fil ?
-Non, tu es trop petite et tu ne l’atteindras pas. Allez, j’y vais moi-même.

En montant, la mère a entendu la chèvre  lui dire:
- Je suis la chèvre Montesina. J'habite  au mont Pelao, je ne fait qu’une bouchée de ceux qui franchissent cette ligne.
La mère a passé la ligne et la chèvre l’a mangé.
La petite fille, ne voyant redescendre ni sa mère, ni ses deux sœurs, se mit à pleurer à la porte.
Une fourmi qui passait par là lui demanda :
- Pourquoi pleures-tu, mon enfant?
La jeune fille lui raconta l’histoire. La fourmi dit:
 - Ne pleure pas, n'ais pas peur, je vais monter avec toi pour trouver ta mère et tes sœurs.
En montant l’escalier elles entendirent :
- Je suis la chèvre Montesina. J'habite au mont Pelao, je ne fait qu’une bouchée de ceux qui franchissent cette ligne
Alors la brave fourmi dit à la chèvre:
-Eh bien moi, je suis une fourmi et je vis dans une fourmilière ! Puis en un saut elle s’est retrouvée entre les poils de la chèvre et a commencé à la chatouiller de partout. La chèvre s’est mise à sauter dans tous les sens, elle ne pouvait pas arrêter de rire jusqu’au moment où elle a soudainement éclatée ce qui a libéré la mère et ses deux filles.
La mère était très heureuse de l'aide de la fourmi et lui dit:
- Nous allons te donner un boisseau de blé
Mais la fourmi a répondu:
-Je ne peux pas le transporter sur mon dos ni le moudre. 
-Je te donne un brin de blé, dit l'aînée.

-Je ne peux pas le transporter sur mon dos ni le moudre
-Nous allons te donner un grain de blé », a déclaré la plus petite.
-Oui c’est parfait car je peux le transporter et le moudre ! La fourmi a reçu le grain de blé et est retournée à sa fourmilière toute heureuse.