Chichibio et la grue


Chichibio était le cuisinier d’un noble. Un jour, son maitre, allait à la chasse et a apporté une grue à cuisiner. Il commença immédiatement à cuisiner, mais le parfum attira sa fiancée qui le convainquit à lui donner une cuisse du volaille. Quand Chihchibio apporta l’assiette à la table, le noble se fâcha beaucoup, mais le cuisiner se défendit en disant qui cette grue-là avait une seule patte comme la plupart de ses compatriotes. Pour convaincre le patron, lui a pris à un marais, c'était l'aube et a dormi de nombreuses grues couverts sur une jambe, comme le font tous les échassiers. Chichibio, satisfait, il voulait que son maître lui a donné raison, mais ils frappa dans ses mains. Les grues, réveillez-vous, pris à l'air, après la pose sur le terrain de la deuxième étape. Alors que le capitaine le regarda sévèrement, Chichibio lui a dit que, si au cours du banquet quelqu'un avait applaudi ses mains, même la grue aurait sorti patte manquante. A la sortie, l'hôte se mit à rire et le cuisinier a été pardonné.

 

Boccacio